Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A l'heure où le numérique a envahi nos vies, les professionnels de l'enseignement et de la formation s'interrogent sur la place occupée par chacun : formateur, apprenant mais aussi savoir !! Former demain sera-t-il totalement différent d'aujourd'hui ? Quel doit être le rôle du formateur ? Sa posture ? Ses compétences ? Aura-t-on encore besoin d'un "enseignant" demain ou simplement de supports et de didacticiels conçus pour remplacer le formateur ?

Ce qu'un formateur n'est pas (10/10) : alors qu'est-il ?

Après ces nombreux articles mais aussi toutes ces formations que j'anime à l'intention de "jeunes" formateurs, je m'aperçois, encore une fois, que la critique est bien facile et qu'à trop vouloir s'améliorer, on finit par se démotiver en observant, avant tout, ce qui ne va pas !

 

Aussi, pour finir cette série, j'ai surtout envie de valoriser cet incroyable métier et de féliciter ceux qui, tous les jours, laissent un peu d'eux-mêmes au service des autres et se battent contre la terre entière pour faire au mieux leur office !

 

Pour cela, je vous propose une petite série d'histoires vécues :

 

Tu pousses le bouchon un peu loin Maurice :

 

Une formatrice reprend son groupe aprés la pause de 10 heures au second étage du batiment qu'elle occupe. Son intervention démarre, la porte est, comme toujours, ouverte. Tout à coup, un stagiaire entre dans la salle, s'installe à la première place et fait mine de suivre le cours. 

Le souci est que le stagiaire n'appartient pas à ce groupe, ne connait pas la formatrice et réciproquement. Interpellé par cette formatrice, le stagiaire bredouille qu'il vient en formation comme d'habitude sous le regard interloqué des autres participants. 

Visiblement dans un état fortement alcoolisé, ce stagiaire ne s'est pas rendu compte qu'il n'était pas dans la bonne salle, pas au bon étage et pas avec la bonne formatrice...

Sorti de la salle, la formatrice responsable est appelée à la rescousse et prend en charge son stagiaire. Un peu dépouruve de moyens face à cette situation, la formatrice fait appel à moi et nous appelons l'épouse du stagiaire en question qui nous rejoint sur les coups de midi. Là, une discussion trés difficile s'engage entre le couple et les deux formateurs présents faisant apparaître une histoire personnelle extrêmement dramatique dans laquelle la fille du couple était décédée et avait entraîné l'alcoolémie récurrente du père. Ce fût à ce moment-là, l'occasion que choisit l'épouse pour exprimer les difficultés qu'elle vivait tous les jours et son impuissance à gérer cette situation. L'échange dura prés de deux heures et laissa des traces profondes chez les formateurs qui durent reprendre pour autant leurs formations au mieux de leur possibilité et de leur charge émotionnelle. 

 

L'homme aux multiples visages :

Alors qu'il était entré en formation depuis quelques semaines, un stagiaire entreprenant des démarches pour décrocher un stage en entreprise. Inscrit à Pole-Emploi, il bénéfice d'allocations de chômage et sa formation est payée par le Conseil Régional. 

Le stagiaire en question passe beaucoup d'appels téléphoniques pour trouver son stage. L'un des appels fut pour autant différent des autres. En effet, l'interlocutrice qui travaille au service RH de l'entreprise semble trés étonnée en entendant le nom du postulant au stage. Elle lui demande de répéter son nom, ce qu'il fit. Là, l'interlocutrice est interloquée, et lui dit, "Comment pouvez-vous être en formation et rechercher un stage alors que vous êtes salarié de notre entreprise, en arrêt maladie depuis plusieurs mois ? " !!!

En effet, aprés quelques recherches, nous nous sommes aperçus que l'individu en question était bel et bien inscrits à différents endroits : CPAM, Pole-Emploi, qu'il bénéficiait de deux identités et donc de 3 sources de revenus distinctes et cumulées... A son interlocutrice, il aurait rétorqué qu'il ne savait pas qu'il ne pouvait suivre une formation durant son arrêt maladie !

 

Quand le vocabulaire nous joue des tours !

Formateurs de commerciaux, mon collègue et moi-même animons des sessions de formation sur la communication interpersonnelle. Afin de créer un peu d'émulation, nous décidons de co-animer le même perfectionnement avec nos groupes respectifs... Nous nous retrouvons ainsi dans une grande salle de formation avec un "grand groupe" de prés de 30 personnes (en formation professionnelle, c'est une taille importante)...

La formation dure trois jours et est composée de nombreux exercices, de jeux de rôles et d'une participation active des stagiaires. 

Tout se passe bien dans notre progression et lors d'une de mes interventions, j'utilise le mot "hétérogène"... puis, je m'arrête pris d'un doute. Tout le monde connait-il la signification de ce mot ? 

Je me décide alors de poser la question au groupe, et là, l'une de mes participantes, lève la main et répond 

- "oui, je sais, hétérogène, ce sont les zones sensibles chez la femme !"

 

L'assiette pédagogique  

Depuis quelques mois, j'avais un groupe de stagiaires sur une formation commerciale de niveau 3 dont le parcours prévoit plusieurs périodes de stage en entreprise. L'un des participants me donnait du fil à retordre par la moindre qualité de son travail mais surtout par son incapacité à analyser la situation et à reconnaître ses torts...

Lors d'un des nombreux échanges, le stagiaire en question se plaint de ne rien faire en entreprise et de ne rien apprendre. Les produits ne sont pas de bonne qualité, le tuteur n'explique rien, il n'a rien à faire, on ne lui confie aucune tâche, etc, etc, etc. 

Bref, c'est toujours de la faute d'un tiers (dont moi, bien sûr), mais jamais de la sienne. Je tente de lui faire part de ce mécanisme chez lui, ce qu'il nie en bloc, je ne suis pas pédagogue !

A bout d'arguments, je vais chercher une assiette dans une bâtiment et je reviens dans la salle... Je m'approche de mon stagiaire, lui tend l'assiette, et je lui dit : "je veux que tu casses cette assiette en la jetant sur le sol"... Il sourit, ne comprend pas ma demande. Je la reformule.. Alors, d'un geste féroce, il explose l'assiette au sol en mille morceaux. 

A ce moment, et devant le groupe étonné, je lui demande "à cause de qui cette assiette est-elle cassée ? " - en moins d'une seconde, il répond "ben de toi, c'est toi qui m'a demandé de le faire !"

Je lui ai alors bien expliqué que son fonctionnement ressemblait à cet exercice et que depuis le début il reportait la responsabilité sur les autres. Bien que je lui ai demandé de le faire, il l'a cassé et a décidé de le faire...

J'ai peu d'espoir que cette histoire ait fait évolué son comportement, mais pour le groupe et pour moi-même, ce fût un grand moment "pédagogique"...

 

 

Ce qu'un formateur n'est pas (10/10) : alors qu'est-il ?

Chaque formateur aurait des quantités d'histoires à raconter de leurs aventures en formation. Souvent faites de joies, ces histoires humaines sont ponctuées de réussites, de bonheurs, de changements de vie professionnelle et personnelle, d'atteinte d'un but, de réalisation d'un rêve...

Le quotidien du formateur est aussi composé de tristesses, parfois de drames, de souffrances des stagiaires en difficulté personnelle, familiale, professionnelle, etc. 

Le formateur n'a souvent d'autres choix que de les assumer au mieux de ses capacités et sans y être pour autant bien préparé et bien formé.

Tout ce microcosme pédagogique n'est en fait qu'une mini-société reconstituée où l'humain prime avec toute sa beauté et toute la complexité qui la compose. 

A travers cette série, j'ai souhaité montrer toutes les exigences professionnelles et personnelles de ce métier de formateur. Un peu isolé, seul, contre tous et contre lui-même, le formateur se bat avec  une constante bienveillance et le souhait de bien-faire. 

Face à l'adversité, il tient le cap et se sent souvent "responsable" de tout ce qui arrive. En même temps, il valorise la réussite des autres en leur en attribuant le mérite...

Aussi, et comme l'occasion est rare, j'en profite... 

Formateurs, ton métier est vraiment très difficile et demande tellement de qualités humaines et de compétences professionnelles pour être bien fait. Je connais tes difficultés et toute l'abnégation dont tu dois faire preuve pour accomplir ta tâche. 

Merci pour tout ce que tu fais, ce que tu subis, ce que tu espères, ce que tu souhaites, ce que tu acceptes, ce que tu valorises, ce que tu oses, ce que tu entends... 

Pour tout cela, saches, formateur, que je t'aime  !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
David Masson


Voir le profil de David Masson sur le portail Overblog

Commenter cet article
C
peut on autoriser un formateur, a le juger sur les vêtements du stagière, le rabaisser sur son âge ( 48 ans ) , et depuis le confinement le rabaisser encore plus ?!<br /> la stagiaire a acheté , une imprimante, un pc.........
Répondre
D
Bonjour Cherrer. Rien ne justifie qu'une personne en rabaisse une autre, quelque soit son métier ou sa fonction. Je vous suggère de vous rapprocher de l'organisme et d'émettre votre insatisfaction sans plus tarder.