Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A l'heure où le numérique a envahi nos vies, les professionnels de l'enseignement et de la formation s'interrogent sur la place occupée par chacun : formateur, apprenant mais aussi savoir !! Former demain sera-t-il totalement différent d'aujourd'hui ? Quel doit être le rôle du formateur ? Sa posture ? Ses compétences ? Aura-t-on encore besoin d'un "enseignant" demain ou simplement de supports et de didacticiels conçus pour remplacer le formateur ?

La pédagogie coopérative

La pédagogie coopérative

A la lecture d'articles consacrés à la pédagogie coopérative, j'ai cru, un temps qu'il s'agissait d'une énième théorie reposant sur des principes déjà bien connus et rodés : travail de groupe, social-learning, classes inversées, etc...

Ainsi, Wikipédia introduit le sujet ainsi :

"La pédagogie coopérative repose sur une philosophie de l'instruction qui place l'élève en tant qu'acteur de ses apprentissages, capable de participer à l'élaboration de ses compétences en coopération avec l'enseignant et ses pairs. L'acquisition des connaissances résulte alors d'une « collaboration du maître et des élèves, et des élèves entre eux, au sein d'équipes de travail »1. Il s'agit de mettre l'élève en situation vraie d'action, une situation où il peut exercer ses capacités, où avec le groupe il construit des réponses adaptées aux questions soulevées par la mise en œuvre de projets individuels ou collectifs. C'est en termes de contrat (avec l'enseignant, les autres et soi-même), que la démarche coopérative trouve son sens plein et entier."

Pourtant, un article de la revue Sciences Humaines de juin 2016 montre une autre approche qui mérite réflexion sur le sujet. Il s'agirait en fait d'un principe remontant au 16éme siècle et terriblement d'actualité et d'avenir.

« Trois choses donnent à l'élève la possibilité de dépasser le maître : poser beaucoup de questions,retenir les réponses, enseigner. » (Jan Amos Coménius La grande didactique Klincksiek; 2002)

Ainsi, au delà du simple travail coopératif, il s'agit d'une organisation apprenante où le "sachant" devient l'instructeur du "non-sachant" dans un modèle d'échanges de savoirs...

Cette modalité est-elle suffisamment développé dans l'enseignement ?

Voici un article qui développe ce sujet :

http://web.ac-toulouse.fr/automne_modules_files/pDocs/public/r11846_61_pedagogie_cooperative.pdf

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
David Masson


Voir le profil de David Masson sur le portail Overblog

Commenter cet article