Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A l'heure où le numérique a envahi nos vies, les professionnels de l'enseignement et de la formation s'interrogent sur la place occupée par chacun : formateur, apprenant mais aussi savoir !! Former demain sera-t-il totalement différent d'aujourd'hui ? Quel doit être le rôle du formateur ? Sa posture ? Ses compétences ? Aura-t-on encore besoin d'un "enseignant" demain ou simplement de supports et de didacticiels conçus pour remplacer le formateur ?

Et si le formateur se perdait aussi dans le triangle de Karpman ?

Et si le formateur se perdait aussi dans le triangle de Karpman ?

Stephen Karpman met en évidence la notion de "triangle dramatique" pour mettre en avant les différents rôles qui se jouent dans les relations psychologiques. 

Il y distingue ainsi 3 rôles :

- le persécuteur

- la victime

- le sauveur

 

Chacun d'entre nous peut endosser successivement l'un des rôles dans une relation avec autrui... Dans une même situation relationnelle, l'un des interlocuteurs peut se positionner comme persécuteur, puis victime, puis sauveur... L'intérêt est de voir l'influence que ces positions vont avoir sur le rôle pris par l'autre mais aussi l'impact que cela va avoir sur les relations entre les individus. 

Ce triangle de Karpman met aussi en évidence toute une série de manipulations qui se jouent dans le rôle pris par chacun. 

De part leurs rôles réciproques et les relations historiquement établies par le système scolaire, le formateur et l'apprenant vont-ils avoir une tendance naturelle à prendre alternativement l'un ou l'autre de ces rôles  ???

Le formateur ou l'apprenant peuvent-ils se perdre dans le triangle de Karpman ? 

le persécuteur

le persécuteur

 

Le rôle de persécuteur en formation :

Le persécuteur attaque, donne des ordres, considère la victime comme inférieure... Il peut la brimer, l'humilier et provoque par là-même la rancune...

Dans une situation pédagogique, le formateur peut-il prendre une position de persécuteur ? Evidemment oui... A quelles conditions ? 

- il impose l'autorité pour l'autorité

- il se sent en difficulté dans la maîtrise du contenu et force sa conviction en imposant son statut

- il considère l'apprenant comme inférieur car non-détenteur du savoir

- il juge les comportements, les résultats, la motivation, l'engagement de l'apprenant

- etc.

Et l'apprenant, peut-il endosser le rôle de persécuteur ? Tout autant ...

- il remet en cause le formateur qui impose ses règles et sa vision du savoir à acquérir

- il a une représentation hiérarchisée de l'enseignement et se positionne en "enfant rebelle" (voir ses concepts en Analyse Transactionnelle)

- il vit une situation de changement et doit faire le deuil de sa situation précédente... sa résistance au changement peut l'amener à reporter la responsabilité sur la seule "hiérarchie" présente : le formateur

 

Comment éviter le rôle de persécuteur en formation ?

La position de chacun des acteurs doit être établie dès le démarrage de la formation. Pour cela, je vous avais proposé de présenter et expliquer le triangle pédagogique de Houssaye dans un article, que je vous propose à nouveau de consulter ici. 

Le triangle pédagogique de Houssaye

la victime

la victime

Le rôle de victime en formation :

Le rôle de victime colle comme un gant à l'apprenant :

- son échec est dû au manque de temps, d'explications, d'accompagnement du formateur

- son manque de compréhension des savoirs est un reliquat de son expérience scolaire ("j'ai toujours été nul en maths")

- la motivation qu'on ne lui donne pas !

- etc.

 

Le formateur peut-il se positionner en victime ? 

- si le stagiaire n'a pas compris, c'est de sa faute, il n'a qu'à travailler... moi, formateur, j'ai donné les explications suffisantes...

- si les conditions de formation ne sont pas idéales, ça peut aussi être la faute de l'organisme de formation, du financeur, des moyens qu'on nous donne

- si le stagiaire est agressif (ou persécuteur), c'est parce qu'il en a après moi... il remet en cause toute forme d'autorité... (pas employable)

Comment éviter le rôle de victime en formation ? 

Une des réponses se situe dans l'évaluation et la capacité des acteurs à utiliser des critères objectifs d'évaluation des compétences, mais plus globalement d'analyse des situations. 

Je vous propose de relire cet article consacré à l'évaluation en formation en cliquant ici...

 

le sauveur

le sauveur

Le rôle de sauveur en formation :

Ce rôle de saveur va coller parfaitement au formateur, n'est ce pas ? 

- il a permis l'accomplissement de l'apprenant

- il est la cause de la réussite de l'élève

- face à une difficulté, il apporte la réponse

- il a permis de gagner en confiance en soi et a amélioré la vie de l'apprenant

- etc.

 

Ce rôle peut-il survenir chez l'apprenant ?

Naturellement, l'apprenant endosse la responsabilité de l'incompréhension... En formation de formateurs, c'est toujours étonnant de voir des formateurs-apprenants se rendre responsable d'une séance qui n'a pas atteint ses objectifs : les stagiaires n'ont pas compris, n'ont pas fait l'effort, n'ont pas facilité le travail de l'animateur... De cette manière, il se positionne en sauveur puisqu'il dégage la responsabilité de l'acte de formation

 

Comment éviter le rôle de sauveur en formation ? 

Le rôle de sauveur apporte une gratification personnelle et réponds bien à un besoin de reconnaissance. Pour éviter cette situation que les acteurs (formateur et apprenant) fasse une analyse de leurs besoins personnels. Pour cela, il est possible d'utiliser la pyramide de Maslow pour lequel je vous propose un article ici...

D'autre part, il est important de positionner la notion de motivation en formation et la responsabilité de chacun quant à l'investissement de l'autre. A travers l'article que je vous propose ici, vous trouverez des apports conceptuels sur la notion de motivation.

 

Et si le formateur se perdait aussi dans le triangle de Karpman ?

Un documentaire télévisé expliquait la difficulté à piloter un hélicoptère.

 

Un pilote expérimenté a alors utilisé une image formidable pour expliquer simplement en quoi consistait le fait de piloter un hélicoptère. 

Il a dit "prenez une assiette creuse, retournez là, placez une bille dessus et tenez-là en équilibre.............. vous saurez alors ce qu'est piloter un hélicoptère"

 

Je me demande à quel point cette image correspond au métier de formateur ? 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
David Masson


Voir le profil de David Masson sur le portail Overblog

Commenter cet article