Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A l'heure où le numérique a envahi nos vies, les professionnels de l'enseignement et de la formation s'interrogent sur la place occupée par chacun : formateur, apprenant mais aussi savoir !! Former demain sera-t-il totalement différent d'aujourd'hui ? Quel doit être le rôle du formateur ? Sa posture ? Ses compétences ? Aura-t-on encore besoin d'un "enseignant" demain ou simplement de supports et de didacticiels conçus pour remplacer le formateur ?

Conseils pratiques pour démarrer de la formation à distance

Conseils pratiques pour démarrer de la formation à distance

En ces temps de confinement et de fermeture des lieux publics dont les écoles et centres de formation, la formation à distance s'impose ou est imposée. Pour autant, former à distance n'est ni une évidence ni une sous-option, c'est un métier à part entière. 

 

Aussi, dans la précipitation actuelle, voici quelques conseils (idéaux parfois) et quelques outils pour survivre à cette nouvelle situation

 

Il y deux façons de gérer les difficultés : les modifier ou s’adapter à elles

De Phyllis Bottome

Il existe plusieurs manières de concevoir la formation à distance : 

  1. Déposer les ressources habituelles de la formation sur une plateforme Internet et laisser les apprenants s’auto-former
  2. En plus des ressources habituelles, proposer des temps de regroupements où le formateur dispense des diaporamas et donne les exercices utilisés en présentiel
  3. Concevoir des ressources et des exercices spécifiques à la distance et animer des temps de regroupements pour donner des consignes et corriger des travaux
  4. Concevoir une ingénierie spécifique avec animation des apprenants et des groupes afin de co-construire des ressources, des exercices voir des corrigés (SPOC par exemple)

 

On voit immédiatement que la difficulté est croissante pour le formateur et que la préparation est de plus en plus importante au fur et à mesure des méthodes utilisées. D’un autre côté, si l’on veut conserver un certain niveau de qualité dans nos formations à distance, il convient de trouver des solutions intermédiaires.

 

Aussi, dans l’urgence de la situation actuelle, je vous propose une organisation intermédiaire :

 

L’utilisation des ressources à notre disposition (la conception de ressources est trop chronophage) avec une méthode d’animation à distance et l’utilisation de quelques outils simples pour dynamiser le travail à distance.

Conseils pratiques pour démarrer de la formation à distance

Petits conseils pratiques préalables :

 

Formateurs, n’utilisez aucun compte Internet personnel pour vos activités pédagogiques. Si vous souhaitez utiliser le Drive de Google ou votre compte Dropbox, ou encore une page Facebook par exemple, n’utilisez jamais vos comptes personnels, et, si nécessaire, créez-vous un compte à vocation professionnelle pour le temps de ces activités.

 

Prévoyez des regroupements en début et fin de journée (au mieux) pour donner les consignes de travail et aussi vérifier le travail réalisé. 

 

Pour les stages courts (de 1 à 3 jours), le temps de travail en autonomie ne devrait représenter que 15 % maximum du temps total. Il faut alors mixer avec de nombreux temps de travail collaboratif (40 % du temps), écouter le formateur  animer un support (15 % maximum) et les 30% restants aux échanges en grand groupe. 

 

Pas plus d’une heure à 1.5 heure de classe virtuelle en continu. 

 

Restez disponible par mail ou chat durant la journée.

 

Ne vous lancez pas dans des outils numériques ou des activités au-dessus de votre niveau de maîtrise informatique. Il existe aujourd’hui des outils de difficultés variables partant du plus simple (un minimum de maîtrise informatique est bien sûr indispensable).

 

Ne voyez pas trop grand : la bonne utilisation d’un outil vaut mieux que plusieurs mésaventures qui vont démotiver tout le monde…

 

La formation à distance est l’occasion de profiter de « l’intelligence collective » et d’adopter une autre posture : le formateur ne doit plus être un dispensateur de savoirs… Prenez appui sur le travail de vos apprenants pour créer des ressources et les communiquer au groupe. Le formateur ne peut pas corriger 50 exercices par jour, il faut mettre en place des exercices auto-corrigés ou encore co-corrigés entre pairs…

 

Une bonne séance de brainstorming (échanges de pratiques) vaut mieux qu’un exposé du formateur. C’est le moment de changer de posture… A distance, chacun contribue à l’avancée collective, le formateur devient plus encore un chef d’orchestre qui anime tout cela.

Conseils pratiques pour démarrer de la formation à distance

Mise en place de séances à distance

 

Les ressources à utiliser

 

Si vos ressources sont en format pdf, limitez le nombre de pages à 10 pages… Entrecoupez par une synthèse, un exercice, un quiz, un regroupement. Le temps d'assimilation est parfois plus long à distance. 

 

L’utilisation de diaporamas est intéressante en limitant le temps d’intervention (pas plus de 20 minutes, 30 minutes maxi et avec des interactions)

 

Privilégiez des ressources vidéo… Pour cela, inutile de les concevoir, profitez des Youtube et autres Dailymotion qui regorgent de vidéos libre d’accès. Sélectionnez vos vidéos avant de les proposer.

 

Attention, vous n’avez pas le droit de télécharger les vidéos sur ces sites, mais vous avez tout à fait le droit de donner un lien vers une vidéo en ligne, sans limite d’utilisation. 

 

L’animation à distance

 

L'utilisation d'une solution de classe virtuelle qui propose des activités en sous-groupes est à privilégier. Cette option permet au formateur de passer de groupe en groupe durant la classe virtuelle sans déranger les travaux des autres. 

 

Faites un regroupement (classe virtuelle) le matin pour garder la discipline de travail, apporter quelques éléments puis donnez des consignes claires de travail avec un objectif pour la fin de journée (autre classe virtuelle de synthèse).

 

Durant la classe virtuelle, faites intervenir vos apprenants au moins tous les quarts d’heure minimum sous forme de question collégiale, en interpellant un apprenant muet depuis un moment ou encore en utilisant un outil numérique obligeant tout le monde à participer (chat, sondage, quiz,…).

 

Avoir deux écrans à sa disposition facilite l'animation de classes virtuelles (quand c'est possible bien sûr).

 

Rien ne vaut un bon outil.... sinon un meilleur usage

Quelques outils numériques propres à la formation à distance ou l’animation de classe virtuelle : (tous les outils proposés ci-dessous ont une version gratuite avec parfois des limites d’utilisation)

 

Travailler à plusieurs sur un même document :

Framasoft permet de rédiger un document à plusieurs type traitement de texte ou encore tableur par exemple  https://degooglisons-internet.org/fr/list/#all

Google Drive permet aussi de créer et partager des documents en temps réels. Pour cela, pensez à utiliser un compte à vocation professionnelle uniquement : https://www.google.com/intl/fr_ALL/drive/using-drive/

 

Construire des quiz et les faire passer aux apprenants :

Socrative permet de créer des questionnaires simples avec utilisation d’images par exemple. Vous accédez aux résultats en direct ou en différé et pouvez extraire le résultat de chaque apprenant : https://socrative.com/

Kahoot est un jeu de type quiz qui se joue en direct (plus contraignant) mais utilisable avec un smartphone (plus sympa) https://create.kahoot.it/login (pour le formateur) https://kahoot.it/ (pour celui qui joue)

Learningapps est un site qui permet de créer des jeux type mots croisés, mots mêlés ou encore jeux de vocabulaire. Une base de données vous permet d’utiliser les exercices des autres, classés par thème : https://learningapps.org/

 

Production collective

Padlet est un mur collectif sur lequel chacun peut insérer un mot, une image, une vidéo, un enregistrement sonore, un lien vers un article… Cet outil génial permet facilement le brainstorming : https://padlet.com/

Le mindmap ou carte heuristique ou encore arbre à idées permet de travailler à plusieurs sur le développement d’idées. Il existe une version collaborative où chacun peut participer : https://www.mindmeister.com/fr

Visionner une vidéo d’Internet tous ensemble avec possibilité d’arrêter l’image et d’échanger dans la classe virtuelle : https://www.mycircle.tv/?lang=fr

 

Pour les utilisateurs de solutions informatiques, vous pouvez créer des tutoriels très simplement avec l’enregistrement de votre voix durant la démonstration. Une vidéo en format mp4 vous est ensuite proposée que vous pouvez déposer sur Youtube (par exemple) et donner le lien aux apprenants. La meilleure solution que j’ai trouvé à ce jour Screenpresso, en français, utilisable même sans être administrateur de son ordinateur : https://www.screenpresso.com/fr/

 

 

Pour tous ces outils, n’hésitez pas à demander à vos apprenants de créer des quiz, des jeux, des supports et les partager durant une classe virtuelle. C’est valorisant pour eux, c’est une source d’apprentissage de construire ce type d’exercices, et c’est un gain de temps pour le formateur qui peut ensuite valider l’outil puis le récupérer pour une utilisation ultérieure !

 

A vos marques, prêt ???

 

Alors, partez !!

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
David Masson


Voir le profil de David Masson sur le portail Overblog

Commenter cet article
S
Génial. Merci bien.bises
Répondre